École doctorale

​L’École Doctorale des Sciences du sport, de la motricité et du mouvement humain (ED566 -SSMMH) est une école monothématique pluridisciplinaire. Elle rassemble des champs disciplinaires très variés, sciences humaines et sociales, sciences du vivant, sciences de l’information et de l’ingénierie autour des thématiques du sport et du mouvement humain. C’est également une école doctoralede site (Ile-de-France) qui rassemble les équipes de recherches des STAPS mais également extérieures aux STAPS concernés par l’étude de la motricité humaine. Elle est l’une des deux seules écoles doctorales en France sur cette thématique.

Présentation

L’ED SSMMH rassemble 12 unités de recherche issues des 3 universités co-accréditées : Université Paris-Saclay, Université Paris-Nanterre et Université Paris Cité. Portée à l’origine par l’Université Paris-Sud, l’ED SSMMH a été rejointe dès 2002 par Paris-Descartes et en 2004 par Paris-Nanterre. Elle est donc le fruit de la co-accréditation de ces trois établissements, universités tutelles des trois plus grandes composantes STAPS franciliennes.
 

L’ED SSMMH a également la particularité d’attirer de plus en plus un public professionnel lié aux sciences du mouvement que sont certaines professions touchant au champ de la santé (kinésithérapeutes, chiropracteurs, médecins). Une convention existe avec l’Institut  Franco-Européen de Chiropraxie (IFEC) qui finance régulièrement des thèses. Les thématiques du handicap fédèrent également les chercheurs au sein de l’ED SSMMH. L’UMR END-ICAP (Handicap Neuromusculaire : physiopathologie, biothérapie et pharmacologie appliquées) de l’Université Versailles St-Quentin nous a ainsi rejoint il y a quelques années. Des thèses sur différentes thématiques autour de linformatique et la technologie en lien avec le mouvement humain sont régulièrement menées dans des laboratoires du périmètre de l’école doctorale.

L’école doctorale délivre des doctorats dans trois disciplines : sciences du mouvement humain, psychologie, ergonomie. Ce positionnement monothématique interdisciplinaire est une des forces de l’ED SSMMH. Il lui permet de rassembler des chercheurs de différentes origines intéressés par le mouvement, au-delà du domaine du sport, et autorise des recherches interdisciplinaires novatrices. Les succès remportés par les projets de thèse interdisciplinaires au concours IDI de l’IDEX en témoignent.

Organisation

La gouvernance de l’ED comprend un bureau, composé d’une directrice et de deux directeurs-adjoints, ainsi que d’un Conseil de l’ED. Le conseil de l’ED définit la politique scientifique de l’ED et ses modalités d’application. Il se réunit au moins 3 fois par an. En Octobre pour statuer sur les inscriptions à l’ED (1ère année et inscriptions au-delà de la 3ème année) et pour présenter le rapport d’activité de l’ED. En mars pour lancer la campagne des contrats doctoraux, aborder différentes questions ayant trait au règlement intérieur, au budget, ou toute autre problématique qui se présente. Enfin le conseil restreint se réunit en juin pour les auditions au concours des contrats doctoraux.

Direction de l’école doctorale

Directrice : Isabelle SIEGLER, Professeure à l’Université Paris-Saclay

Directeurs-adjoints : Sylvie MARTIN, Professeure à l’Université Paris Nanterre et Bernard ANDRIEU, Professeur à l’Université Paris Cité

Conseil

Le conseil de l’ED comprend 23 membres :

  • 12 représentants des établissements et des unités de recherche
  • 2 Représentants des personnels administratifs
  • 5 Doctorants de l’ED élus par leurs pairs
  • 4 Personnalités extérieures à l’ED566, personnalités compétentes dans les domaines scientifiques ou des secteurs industriels et socio-économiques concernés

 

Plus d’information sur le site de l’ED566

 

En savoir plus

Chaque année l’ED566 organise sa rentrée doctorale autour d’une grande conférence thématique suivie de présentations posters et présentations en 180s des doctorants.es de l’ED566.

À lire aussi