Dispositif Sport-Santé

Le laboratoire I3SP participe activement à la mise en place expérimentale du Dispositif Sport-Santé Universitaire en faveur de la prescription du sport sur ordonnance pour les étudiants.es bénéficiaires et la lutte contre l’inactivité physique et la sédentarité des étudiants.es de l’Université. Il collabore avec le Service de Santé Étudiante (SSE) et le Service Universitaire des Activités Physiques et Sportives (SUAPS). Le projet est conduit de manière expérimentale pendant 3 ans avec un co-financement de l’ARS, du CROUS et des trois Universités (Paris 1, Paris 3 et UP Cité).

Nos actualités Sport-Santé :

Translator
 
 
 
 
UE Activité Physique Adaptée pour les étudiants en médecine de 6ème année : https://www.youtube.com/watch?v=9dhXcZJuc-4
La “Caravane Sport Santé”https://youtu.be/Qj6f2xZz3tc
Le dispositif “Bouge Ta Santé” : https://youtu.be/ui7M2bSVjZQ

 

Présentation du Dispositif Sport-santé

La santé se met au sport“.

Lauréat aux Trophées Impulsion Sport

La santé se met au sport

La pandémie de Covid-19 s’est accompagnée d’une dégradation de l’état de santé physique et mentale d’une grande partie de la population française, notamment des étudiantes et étudiants :
– 1 étudiant.e sur 2 déclare avoir été affecté.e au niveau psychologique et affectif, depuis le début de la crise sanitaire ;
– Le manque d’activité physique et des mauvais comportements alimentaires gagnent du terrain. Ces deux éléments concerneraient 40% des étudiants·es interrogés.

Même hors contexte COVID-19, les données de la littérature scientifique montrent que les étudiants.es constituent une population particulièrement vulnérable aux problèmes de santé et de sédentarité (ONAPS, 2023).

Face à ce constat, et partant des multiples effets de l’activité physique sur la santé et le bien-être :
→ Nécessité de développer une offre d’activité physique adaptée, accessible et durable en direction des étudiants porteurs de pathologies chroniques.
→ Nécessité d’encourager les étudiants sédentaires à la pratique régulière de l’activité physique et sportive

Le projet sera conduit de manière expérimentale pendant 3 ans avec un co-financement de l’ARS, du CROUS et des trois Universités (Paris 1, Paris 3 et UP Cité).

Prescription de l’Activité Physique Adaptée

L’activité physique adaptée (APA) est une thérapeutique non médicamenteuse validée sur des données probantes dans de nombreuses pathologies chroniques et états de santé. L’APA se justifie pour les personnes incapables de pratiquer des activités physiques (AP) ou sportives ordinaires en autonomie et en sécurité, et considérées comme physiquement « inactives », car n’ayant pas un niveau d’AP conforme aux recommandations de l’OMS. Depuis a loi du 26 janvier 2016, l’APA est prescrite par un médecin spécialiste en médecine générale ou d’une autre spécialité. La prescription médicale écrite d’APA est précédée d’une évaluation médicale minimale et si justifié d’une consultation médicale d’AP.

Dispensation de l’Activité Physique Adaptée

Au terme de ces consultations, l’APA est prescrite sous forme d’un programme structuré dispensé par un professionnel de l’APA, dans des conditions prévues par décret (art. L. 1172-1 du CSP). Le professionnel de l’APA adapte le programme d’APA à la (ou aux) pathologie(s), aux capacités fonctionnelles et aux limites d’activité du patient, ainsi qu’à son degré d’autonomie et à ses risques à la pratique de l’APA. Le professionnel de l’APA, tout au long du programme, accompagne la personne vers une pratique d’AP en autonomie et à terme assure le relais vers des AP ordinaires.Le programme d’APA se compose de 2 à 3 séances d’AP par semaine, sur une période de 3 mois, éventuellement renouvelable. Chaque séance d’APA dure entre 45 minutes à 60 minutes et associe des AP d’endurance aérobie et de renforcement musculaire. Chaque séance débute par une phase d’échauffement et se termine par une phase de récupération. Il doit y avoir au moins un jour de repos entre les séances.

Méthodologie du dispositif Sport-Santé Universitaire

Les acteur du dispositif Sport-Santé Universitaire se réunissent autour de quatre comités :

  • Comité de pilotage stratégique : Constitué des acteurs clés du projet (SSE, SUAPS, UFR STAPS, Faculté de santé), il se réunit 2 fois par an pour développer les orientations stratégiques du projet et favoriser son déploiement.
  • Comité opérationnel : Constitué des trois principaux acteurs du projet (SSE, STAPS, SUAPS). Il se réunit une fois par mois.
  • Staff médico-sportif : Constitué des enseignants APA et du médecin du sport qui toutes les semaines échangent sur les aspects techniques du dispositif.
  • Comité scientifique : Le comité scientifique permet d’évaluer le dispositif et s’occupe du versant médical du projet. Participants : SSE, UFR STAPS, SUAPS, INSERM, Faculté de santé et Ville de Paris.

Objectifs

L’axe 1 du projet a pour objectif de favoriser l’accès à la prescription de l’activité physique adaptée dans un premier temps à destination de deux populations étudiantes : les étudiants.es en situation d’obésité et ceux présentant une souffrance psychique en développant une prise en charge et un accompagnement spécifique dans un cadre sécurisé et encadré par des professionnels qualifiés au sein du Dispositif Sport-Santé expérimental Universitaire.

Évaluations

Un bilan de la condition physique de chaque étudiant bénéficiaire est mené par nos enseignants en APA supervisé au sein du laboratoire I3SP. Un bilan des ressources psychologiques et motivationnelles est également réalisé afin de suivre l’observance du programme.

Programme Passerelle

Un programme de 12 semaines d’activité physique adaptée est proposé aux étudiants à raison de deux séances par semaine. Les séances se déroulent à l’UFR STAPS et au SUAPS de l’Université.

Infographie du dispositif

 

En savoir plus

SSE
STAPS
SUAPS

À lire aussi